Adameo | [PRESSE] On prend la parole sur les alliances & les rachats dans la Supply Chain !
Supply Chain, rachats, alliances, digital, numérique, stratégie, e-commerce, distribution, Supply Chain Magazine, adameo, conseil, logistique
2066
post-template-default,single,single-post,postid-2066,single-format-standard,do-etfw,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

[PRESSE] On prend la parole sur les alliances & les rachats dans la Supply Chain !

[PRESSE] On prend la parole sur les alliances & les rachats dans la Supply Chain !

Juliette Rihal, Consultante Manager chez austral by adameo, et Sébastien Martineau, Directeur de programme chez pmi by adameo, ont pris la parole dans Supply Chain Magazine pour parler alliances et rachats entre distributeurs et e-commerçants. Un article qui retrace l’ensemble des rapprochements stratégiques dans le secteur de la Supply Chain… 

Aujourd’hui, la révolution du e-commerce force les distributeurs traditionnels à s’allier avec leurs nouveaux rivaux du web. En effet, les géants de la distribution se voient obligés de reconstruire leurs modèles, et optent généralement pour des rachats, comme les Galeries Lafayette et Bazarchic, ou pour un partenariat stratégique, tel que Carrefour et Google ou Monoprix et Amazon.

L’objectif : acquérir de nouvelles compétences numériques, et améliorer, entre autres, leur logistique. Pour Juliette Rihal, une de nos Consultantes Manager chez austral by adameo, la logistique du Dernier Kilomètre est un point clé sur lequel les distributeurs travaillent.

  Selon les propos rapportés par Julia Fustier, journaliste de Supply Chain Magazine, Juliette explique :  » le rachat d’un acteur du Web spécialisé dans les ventes événementielles à prix réduits peut offrir à un distributeur une solution pour écouler une partie de ses stocks (fin de série, etc.) « .

Côté e-commerçants, ce type d’alliances ont l’avantage d’offrir un véritable complément logistique : les magasins sont parfois utilisés pour son point de retrait physique qui faciliterait le « click and collect » et la livraison rapide des produits.

  Toujours selon les propos rapportés par Julia Fustier, notre Directeur de programme chez pmi by adameo, Sébastien Martineau, constate : « Alors qu’il y a deux ans, certains annonçaient la disparition des magasins physiques au profit de l’e-commerce, on constat en réalité une volonté de mélanger les deux modes « .

Conclusion donc : le secteur de la distribution poursuit sa consolidation avec de nouveaux rachats et partenariats entre les enseignes du commerce physique et les pure players. L’omnicanalité constitue ainsi une belle opportunité pour eux de sortir du lot tout en exploitant les atouts de leurs rivaux.

 

L’article complet du Supply Chain Magazine est à lire ici : Screenshot_2018-07-13 Un mariage à (faire) consommer – Actu-Transport-Logistique fr(2)