Adameo | #CES2019 « Les tendances à surveiller » : retour sur le talk de Steve Koenig
tcehnology; innovation; CES; CES 2019; Las Vegas; Consumer Electronic Show; Steve Koenig; Consumer Technology Association; IA; RV; VR; AR; 5G; IoT; blockchain; data; digital; data science; voiture autonome; voiture connectée; Bose; trends; nouvelles technologies
2165
post-template-default,single,single-post,postid-2165,single-format-standard,do-etfw,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

#CES2019 « Les tendances à surveiller » : retour sur le talk de Steve Koenig

#CES2019 « Les tendances à surveiller » : retour sur le talk de Steve Koenig

Le lundi 7 janvier 2019 a eu lieu la conférence d’ouverture du 52ème CES (Consumer Electronic Show) à Las Vegas, animée par Steve Koenig, VP à la Consumer Technology Association, et intitulée « Trends to watch ». Notre équipe envoyée sur place a décidé de prendre la plume et de retranscrire cette conférence en intégrant à la fois leurs commentaires et points de vue sur les innovations présentées sur le salon.

 

Steve Koenig ne prédit pas, il constate : « la plupart des technologies présentées lors des précédentes éditions du CES sont désormais commercialisées sur le marché ». Pas question de montrer des produits qui ne seront jamais vendus au grand public. Les consommateurs attendent des résultats concrets, justement parce que « nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère : « l’ère de la donnée » », explique Steve.

« En 2000, le digital fait son entrée sur le marché » : une révolution à l’époque. Puis est venue l’ère de la « connexion », période durant laquelle les utilisateurs se connectent entre eux grâce à des applications et des réseaux sociaux, ou directement avec des objets. Les marques y présentaient leur propre prototype, mais le principe de base demeurait le même : une télé connectée, un lave-linge connecté, des frigos connectés, des voitures connectées… Tout y passait ! Si ces innovations sortent encore parfois de l’ordinaire, c’est la data qui règnera sur les années à venir : « Nous avons passé ces dernières 30 années à connecter les gens, nous passerons les 30 prochaines années à connecter les objets », expliquait déjà Brian Modoff, Executive VP de Qualcomm.

De fait, les données numériques que nous générons quotidiennement s’accumulent sans discontinuer, et constituent aujourd’hui une mine d’informations, véritable source de connaissances. Encore faut-il que ces données soient employées à des fins utiles et maîtrisées… Pour Steve Koenig, de nouveaux enjeux tendent alors à émerger : « la sécurisation, le traitement ou encore la confidentialité des données ».

Parmi ces nouvelles tendances, on retrouve les « Ingredients Technologies », celles qui ont des cas d’application concrets sur le marché.

Commençons par la 5G, star du CES 2019 : certes, ce n’est pas encore pour tout de suite, mais elle avance à grands pas. Pour Steve Koenig, « elle ouvrira le champ des possibles et permettra alors le développement d’innovations disruptives ». Considérée comme un « enabler » – ou « facilitateur » – de l’ère du digital, elle ouvre des usages inédits et pourrait bien faire sauter la distinction entre Internet fixe et nomade. La 5G gagnera également en fluidité et en rapidité. De nombreux opérateurs dans les pays développés sont déjà en train d’y travailler, à l’instar d’Orange, en France.

Autre technologie phare de cette nouvelle édition évoquée par Steve Koenig : l’Intelligence Artificielle. C’est certainement la technologie la plus représentée aujourd’hui sur le salon du CES, et la plus prometteuse puisqu’elle est capable de générer un véritable « partenariat » entre l’homme et la machine. En effet, les assistants vocaux tels qu’Alexa ou Google Home font partie des cas d’application de l’Intelligence Artificielle en B2C les plus représentatifs du marché actuel puisque c’est l’Intelligence Artificielle qui s’adresse à l’homme, et répond à ses envies. Selon Steve Koenig, il est « nécessaire d’exploiter au mieux chaque donnée et leur usage afin de s’adapter aux besoins et habitudes des utilisateurs. » Ne pas oublier que l’utilisateur est au cœur de cette technologie, une règle élémentaire selon notre speaker pour bien situer les limites de l’Intelligence Artificielle ! Mieux encore : elle serait capable « d’augmenter le PIB d’1,2% dans les 10 prochaines années ». Technologie résolument ancrée dans notre avenir, l’Intelligence Artificielle est également de plus en plus utilisée dans la Supply Chain, d’où nos partenariats avec certaines startups spécialistes, comme Apollo ou Citodi.

Par ailleurs, la résolution des écrans, de plus en plus grands et de meilleure qualité, est une autre technologie phare de ce CES, puisque la 8K s’apprête déjà à prendre le relais de la 4K.

Les technologies 3D poursuivent leur chemin vers la maturité : « la Réalité Virtuelle et Réalité Augmentée commencent à bénéficier d’une multitude de cas d’usages », et notamment dans « le retail, le gaming, le sport, l’éducation… ». On retrouve désormais la réalité augmentée sous des formats plus inattendus comme le monde de l’audio, tel que le propose par exemple la marque Bose, avec des lunettes de réalité augmentée capables d’envoyer du son directement dans vos oreilles.

Enfin, si on présentait déjà la voiture connectée en 2010, voilà qu’elle tend à devenir relativement autonome. Elle pourrait alors circuler sans intervention d’un conducteur, et utiliser simultanément des technologies de capteurs et d’IA. Comme nous l’explique Steve Koenig, « il existe aujourd’hui 5 niveaux d’autonomie d’une voiture » : le niveau 0 correspond à la conduite manuelle ; le niveau 1, à la conduite assistée ; le niveau 2, à la conduite partiellement automatisée ; le niveau 3, à la conduite conditionnellement automatisée ; le niveau 4, à la conduite hautement automatisée ; et le niveau 5, à la conduite totalement automatisée. Si nous sommes actuellement situés au niveau 3, une vraie révolution des transports est annoncée pour 2020 (niveau 4) et aboutira en 2030 (niveau 5).

Mais en attendant, nous allons repousser nos rêves et nos fantasmes, et nous concentrer sur les technologies présentées cette année au CES, celles qui sont déjà en passe de révolutionner notre quotidien. Au programme de cette édition 2019 donc : l’IA, la robotisation, la blockchain, l’IoT… autant de technologies qui peuvent bouleverser à leur tour le secteur de la Supply Chain !

 

 Pour aller plus loin, cliquez le lien de la conférence live juste ici : http://live.ces.tech/