Adameo | [PRESSE] ON PREND LA PAROLE SUR LES ASSISTANCES VOCALES DANS LES ENTREPOTS
2357
post-template-default,single,single-post,postid-2357,single-format-standard,do-etfw,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

[PRESSE] ON PREND LA PAROLE SUR LES ASSISTANCES VOCALES DANS LES ENTREPOTS

[PRESSE] ON PREND LA PAROLE SUR LES ASSISTANCES VOCALES DANS LES ENTREPOTS

Lionel Delay, associé chez adameo, a pris la parole dans Supply Chain Magazine pour évoquer les différentes solutions qui s’offrent aujourd’hui aux préparateurs de commande qui souhaitent faire évoluer leurs process de préparation de commande. Un article qui retrace les nouvelles manières de travailler en entrepôt (à découvrir plus en détails ici).

Comment améliorer les conditions de travail des opérateurs en entrepôt ? Face aux difficultés rencontrées par les entreprises – arrêts maladie des employés, accidents de travail, turnovers mais aussi difficultés de recrutement – plusieurs solutions s’offrent à eux. Parmi elles : la préparation de commandes vocales, qui remplacerait des fonctions de plus en plus pénuriques.

Si l’argument des conditions de travail est souvent invoqué, le « voice picking » ou guidage vocale offre des gains de productivité et de fiabilité. Arrivé il y a environ vingt ans sur le marché français, il représenterait désormais une large partie des modes de préparation dans les plates-formes logistiques de distribution.

Or il peut parfois apparaître comme un véritable handicap pour attirer de nouveaux opérateurs : « Les systèmes classiques, composés d’un casque et d’un micro, sont souvent jugés invasifs et créent de la fatigue cognitive, estime Lionel Delay. Certains prestataires logistiques s’intéressent à d’autres types de solutions au niveau de leur process de préparation de commandes, un de nos clients réfléchissant notamment à remplacer sa solution vocale par un système à détection de mouvements connecté au WMS. »

De nouveaux outils sont désormais explorés pour rendre l’utilisation des assistances vocales moins contraignantes. A l’origine de ce renouveau des systèmes d’information, un simple constat : il faut replacer l’homme au coeur de la machine. L’efficacité des matériels est titulaire de leurs utilisateurs. Il faut donc tenir compte du facteur humain lorsqu’on adopte une nouvelle technologie, faute de quoi elle serait contre productive et provoquerait une perte de performance.

Pour aller plus loin sur la mise en place des technologies dans les systèmes logistiques, découvrez l’article d’Albéric Piot !