x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

#CES2020 : « Innovation in Last Mile »

#CES2020 : « Innovation in Last Mile »

En ouverture du CES 2020, adameo a assisté à la conférence “Innovation in Last Mile”.

Scott Rosenberg, « Global Transportation Hospitality and Services Leader » chez Deloitte revient sur la convergence entre la croissance du e-commerce, les attentes des consommateurs et les avancées technologiques, qui provoque un bouleversement rapide et profond du paysage de la livraison du dernier kilomètre.

En 2020, les ventes issues du E-commerce dans le monde devraient dépasser les 5.000 milliards de dollars.

Alors que jusqu’à maintenant les consommateurs attendaient surtout des marchands une livraison rapide, leurs attentes vont évoluer avec des exigences de plus en plus fortes en termes de prix et de services associés. Pour tous les acteurs de cette industrie, cela suppose d’intégrer totalement la supply chain dans leurs offres de services et produits à un moindre coût. Et ils n’auront pour y parvenir pas d’autres choix que d’innover fortement.

En effet, les réseaux de distribution actuels ne sont pas suffisamment flexibles pour répondre à ces enjeux, ce qui va pousser les marques à nouer des alliances non traditionnelles, en se rapprochant probablement de plus en plus de leurs prestataires logistiques.

Par ailleurs, cet écart entre les attentes et la réalité est autant d’opportunités sur lesquelles vont capitaliser les startups pour proposer de nouvelles expériences clients.

Pour conclure cette introduction, Scott Rosenberg insiste tout particulièrement sur l’importance croissante de la prise en compte de la Reverse Logistique dans le design des expériences utilisateurs dans un contexte d’omnicanalité.

C’est ensuite autour de Brie Carere, EVP Marketing et Communication de Fedex, de prendre le micro pour exposer comment Fedex transforme le challenge de l’innovation en une opportunité en nous présentant 3 éléments de leur stratégie :

  • Fedex investit massivement dans les IoT avec son programme SenseAware qui vient d’accoucher d’un nouveau capteur (pour lequel ils cherchent toujours un nom ????) qu’ils vont embarquer courant 2020 sur l’ensemble des livraisons de leurs clients premium. Ces capteurs permettront notamment de mesurer la température, d’indiquer la position temps réel des colis, de reporter des chocs…
  • La livraison par drones qu’ils sont en train de déployer à l’échelle industrielle avec leur partenaire et client Walgreens Boots pour la livraison à domicile de médicaments.
  • Brie C. nous a présenté en exclusivité Roxo, The Fedex SameDay Bot qui affiche déjà à son actif plus de 10 millions d’heures d’entrainement et qui deviendra vite une réalité dans le paysage de la livraison à domicile aux Etats Unis.

Le dernier intervenant, Vineet Mehra, est Global Chief Marketing Officer chez Walgreens Boots. Quelques chiffres : 9 277 points de vente qui constitue un tel maillage de proximité qu’ils sont à moins de 8 minutes en moyenne de n’importe quelle communauté sur le territoire US, pour un chiffre d’affaires global de 137 milliards de dollars. Vineet M. nous explique qu’avec le vieillissement de la population, la demande de soins augmente fortement aux US et que les consommateurs veulent des réponses plus rapides et simples d’usage en termes de livraison.

Leur approche consiste donc à développer un portefeuille de solutions de livraison du dernier kilomètre pour satisfaire de multiples besoins et les expériences utilisateurs associées. Ils cherchent également dans cette réflexion à maximiser l’usage de leurs actifs physiques – leurs points de vente. Enfin, Walgreens développe de multiples partenariats pour accroître leurs capacités et modes de livraison.

En conclusion de cette keynote : l’omnicanalité s’impose comme la contrainte fondamentale qui pèse sur les réflexions autour de la livraison du dernier kilomètre. Les futurs leaders seront ceux qui réussiront à transformer leurs architectures d’entreprise et leurs systèmes d’information pour les rendre plus agile.

Guillaume Mullier

Poster un commentaire