x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

Les technologies dans la Supply Chain, sautez le pas !

Les technologies dans la Supply Chain, sautez le pas !

Automatisation, mécanisation et robotisation sont à la portée de toutes les entreprises

Qui peut se permettre d’améliorer sa Supply Chain, voire d’innover ? Toutes les entreprises, qu’elles soient petites ou grandes ! Trop souvent confrontées à des doutes, par inaction ou méconnaissance des opportunités business générées par la Supply Chain, trop de dirigeants ignorent encore la multitude de solutions et de technologies à portée de main. Ces solutions se déclinent dans une gamme étendue d’offres, qui répondent à différents enjeux, besoins et budgets.
La question n’est plus « est-ce que je peux innover dans mon intralogistique ? » mais « quelles sont les solutions intralogistiques qui répondent le mieux à mon besoin ? ».

Nous avançons vers un monde du tout digitalisé dans la sphère privée, mais nous accusons un trop grand retard numérique au sein des entreprises. La France serait d’ailleurs particulièrement en retard par rapport aux concurrents américains en matière d’usage des technologies numériques (en savoir plus). Pourtant, l’accès à ces technologies n’est plus un problème aujourd’hui.

Les freins peuvent sembler nombreux… mais il est pourtant possible de gagner rapidement en connaissance sur un nouveau sujet en se faisant accompagner par un expert. Une approche pas à pas permet d’avoir une meilleure vue sur les leviers et freins à considérer et à anticiper. Pour cela, il faut casser les idées préconçues et répondre simplement aux questions que se posent souvent les professionnels.

« J’ai besoin d’augmenter ma productivité mais l’innovation n’est pas faite pour moi. Quelle solution peut répondre à mon besoin ? »

En effet, les solutions innovantes ne sont pas la réponse à tout. Mais il existe aujourd’hui suffisamment de solutions pour réussir à en trouver une adaptée à vos besoins et vos attentes spécifiques. Avant de penser solution, l’étape de la pose du problème est essentielle. Quels sont les problèmes rencontrés ? Quelles en sont les causes racines ? Quelles solutions peuvent être mises en place en interne ? Quels sont les problèmes qui ne trouvent pas tout de suite une solution ?

Un fois ce problème clairement identifié, la recherche de la solution peut être lancée. De plus, cette mise à plat de vos processus en amont présente le double avantage de fournir une action d’amélioration de l’existant, et donc un gain, avant même de lancer un projet d’innovation. Cela vous permettra également de tirer encore plus de bénéfices de l’installation de l’innovation.

« Oui, mais je n’ai pas les moyens pour investir dans les technologies… »

Comme pour chaque projet, un ROI (retour sur investissement) doit être calculé. Une solution innovante doit non seulement solutionner votre problème mais elle doit aussi être source de retour sur investissement ou d’augmentation de capacité. Certaines solutions seront donc éliminées naturellement : onéreuses ou ne répondant pas à votre besoin. Une étude préalable est donc essentielle afin de valider le choix de la solution, mais également sa pertinence financière. De plus, des aides, subventions, prêts garantis existent au niveau de la BPI et des régions pour vous aider dans votre démarche.

adameo accompagne par exemple certaines entreprises dans la mise en œuvre d’une solution de gestion d’entrepôt complète, qui permet de limiter les pertes (-10%) et les erreurs de préparation (-8%). Le coût de la solution ? 650€ par mois ! Pourquoi ce système ? Il est adapté au besoin et aux moyens de nos clients, le ratio investissement sur impact était très bon !

« Mes systèmes informatiques existants sont-ils compatibles avec les solutions d’automatisation, de digitalisation, de mécanisation ? »

Attention ! Quel est l’impact si le développeur disparaît ou un pirate informatique récupère vos données ? Beaucoup d’entreprises y sont confrontées tous les ans et cela a pour conséquence un arrêt du business, parfois même définitif ! Malgré tout, la compatibilité des systèmes peut sembler être une difficulté supplémentaire et représenter un coût. Il existe des systèmes qui fonctionnent hors de votre système informatique. Vos SI, quel que soit leur état, ne représentent donc pas un frein et vous n’êtes pas obligés de tout changer.

« Mon entrepôt existant n’est pas adapté à des solutions de mécanisation, de robotisation ou d’automatisation. »

Les solutions disponibles aujourd’hui sont flexibles. Certes, elles ne seront pas toutes adaptées à votre type de bâtiment, et ce sera un critère de choix supplémentaire. Néanmoins, il ne faut pas que votre bâtiment soit un frein pour envisager votre innovation. Bien au contraire, les innovations peuvent apporter un vrai plus par rapport à votre implantation actuelle. La seule façon de le savoir est d’explorer les différentes solutions : robotisation, automatisation, mécanisation…

Chez adameo, nous avons par exemple défini une solution de mécanisation simple mais efficace pour une société fonctionnant à la préparation papier, dans un entrepôt des années 1930, un dénivelé de dalle de 25cm et une hauteur de 5,5 mètres. ROI inférieur à 4 ans et doublement de la capacité de l’entreprise dans le traitement de ses colis !

« Mes équipes sont peu diplômées. Sauront-elles gérer ces nouvelles technologies ? »

Les équipes doivent être embarquées au plus tôt dans n’importe quel projet innovant. Ce sont les « utilisateurs » de la solution future qui vont décrire leurs besoins, leurs points de frustration et de blocage. Ils ont la connaissance opérationnelle du métier. Vous la complèterez avec vos connaissances stratégiques. L’assimilation des technologies se fera d’autant plus simplement que vos équipes auront contribué à construire la solution. Un plan de formation est bien sûr à prévoir. Il sera une des briques de votre plan de communication. Dans certains pays en voie de développement peu informatisés, toutes les solutions disponibles sur le marché sont implémentées, pourquoi pas vous ?

 

Le point de vue de Caroline Parguez et Benoît Lescarret, experts chez adameo

Suivez-nous sur LinkedIn