x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

« Il faut construire une Supply Chain hospitalière »

Construire une Supply Chain hospitalière

« Il faut construire une Supply Chain hospitalière »

Le secteur hospitalier et de la santé ont été particulièrement mis à mal lors de la crise sanitaire de la Covid-19. Le grand public a entendu parler de pénurie de matériel médical et d’EPI, de logistique des vaccins, et de manque de personnel pour soigner les malades… Les hôpitaux ont en effet fait face à une très forte augmentation des flux de patients et de produits de santé. C’est toute la logistique hospitalière qui a dû réagir et s’adapter très vite. Ces métiers de l’ombre ainsi que certains de ses dysfonctionnements ont donc été mis en lumière.

Pour Cécile Parent, experte RSE et Logistique dans le secteur de la santé, la logistique hospitalière doit adopter une vision transversale et mutualisée afin de devenir une « Supply Chain hospitalière plus optimisée et plus résiliente ». Certains grands centres hospitaliers universitaires déjà très avancés étaient certainement mieux préparés à gérer cette surcharge des flux et cette évolution a encore besoin d’être généralisée.

 

Même à l’hôpital, optimiser les coûts en même temps que le service

 

La crise sanitaire a été l’un des éléments déclencheurs pour faire prendre conscience de la nécessité d’accélérer la transformation de la logistique hospitalière, définie par la Commission logistique hospitalière de France Supply Chain (anciennement ASLOG) comme « la gestion des flux de patients, produits, matières, des services et des informations qui s’y rapportent, pour assurer la qualité et la sécurité à un niveau défini de performance et d’efficience, depuis le fournisseur jusqu’au patient et, selon le cas, au destinataire final[1] ».

Comme dans toute organisation qui produit des services, la logistique au sein des hôpitaux s’inscrit dans une volonté de recherche de la performance globale. « Soigner est une des missions de service public, mais il reste important de suivre les dépenses, qui sont nombreuses » insiste Cécile Parent. La gestion des flux ne s’appuie donc plus uniquement sur l’optimisation du taux de service, mais aussi sur celle des coûts pour une meilleure efficience.

« La particularité du travail à l’hôpital, c’est la notion d’urgence, qui est centrale pour tous les métiers qui interviennent autour du patient. C’est cet impératif du soin du patient qui donne du sens au quotidien et qui permet de tenir dans les périodes complexes » affirme Cécile Parent. « Mais c’est aussi cette urgence qui embolisme parfois la réflexion et qui empêche de prendre du recul. C’est ce qui rend difficile l’émergence d’une vision à long terme, pourtant essentielle pour transformer la logistique en Supply Chain hospitalière ! »

 

Transformer la logistique en Supply Chain hospitalière 

 

Petit à petit, des évolutions visant à optimiser la logistique prennent place, mais sans être encore généralisées. Les Systèmes d’Information Hospitaliers (SIH) semblent être les plus symptomatiques : une multiplicité de logiciels métiers de gestion des différents flux existe, mais sans liaison entre eux. Ainsi la solution qui permet de suivre les dossiers médicaux ne parle pas à celle qui gère les commandes de restauration ni à celles en charge de la stérilisation ou de la gestion des produits et dispositifs médicaux ou hôteliers par exemple. « Les éditeurs commencent à bouger mais c’est long » explique Cécile Parent. « Il manque aux professionnels des hôpitaux une vision transverse des besoins et des dépenses. » Certains CHU commencent à se coordonner pour faire évoluer les SIH mais les efforts doivent s’étendre des éditeurs au Ministère jusqu’à tous les hôpitaux.

Selon l’experte interviewée par adameo : « Les feuilles de route sont déjà tracées par le Supply Chain Management des grands secteurs industriels. Tout n’est bien sûr pas réplicable à l’identique et il faudra adapter les concepts aux contraintes spécifiques du monde de la santé et à la notion de service public, mais l’inspiration est là»

Pour réussir à construire une véritable Supply Chain hospitalière, il sera nécessaire de mieux reconnaitre et de mieux former cette profession. S’ils existaient dans les CHU, les postes d’Ingénieur Logistique n’existent dans certains CH importants que depuis le début des années 2000. Maintenant, des Postes de Directeur des Opérations commencent à s’introduire dans les Directions des CHU. La logistique n’était pas un enseignement approfondi pour les élèves directeurs des hôpitaux, mais cela va certainement se modifier. « Sans parler des grilles salariales de cette fonction qui ne permettent pas toujours d’attirer les meilleurs talents au bon niveau  » souligne Cécile Parent.

 

La Responsabilité Environnementale des Hôpitaux, créatrice de valeur

 

La RSE est aujourd’hui un sujet qui concerne toutes les organisations, et le secteur hospitalier n’y échappe pas. Étant un acteur national important, notamment de la consommation d’énergie par ses bâtiments et ses équipements et de la production de déchets, il devra sur le long terme intégrer les principes d’économie circulaire. Les efforts pourront se concentrer sur des achats éco-responsables, la veille technologique, l’innovation, ou encore les matières premières utilisées … Aujourd’hui, cette notion n’est pas encore une priorité pour de nombreux hôpitaux (et la crise sanitaire actuelle n’a pas aidé à réduire l’usage unique de certains produits…) mais les lois viennent accélérer les choses. Depuis le décret de la Loi Economie Circulaire du 10 mars 2021, les achats publics de certains produits doivent intégrer 20 à 40% de leur montant annuel de biens issus du réemploi ou de la réutilisation ou intégrant des matières recyclées.

« Les hôpitaux les plus avancés essaient d’ores et déjà de réduire leur consommation d’énergie en implémentant des lumières à détecteurs de mouvements, en achetant des équipements à motorisation moins énergivore, en optant pour des batteries moins consommatrices et moins polluantes ou encore en formant leur personnel à l’écoconduite. D’autres se lancent dans la production d’énergie renouvelable, l’approvisionnement local, les contenants réutilisables, l’optimisation des tournées … » selon Cécile Parent. Le panorama des initiatives en Supply Chain hospitalière est très vaste mais les bonnes pratiques ne sont pas généralisées. « Là encore la professionnalisation des équipes et la formation seront clés pour faire bouger les choses rapidement et durablement. »

Pour en savoir plus, découvrez les missions de formation que nous avons récemment menées auprès de nos clients :

 

[1] Source : http://www.h360.fr/dossiers/la-logistique-hospitaliere/#:~:text=La%20Commission%20logistique%20hospitali%C3%A8re%20de,d’efficience%2C%20depuis%20le%20fournisseur